Accueil Cuisiner pour la paix

Chili végétal aux PST (protéines de soja texturées)

"Assez fière de moi..."

Ce chili végétal aux PST était mon défi personnel : comment utiliser du soja sans qu’il ait le goût de tofu. Je n’aime pas le tofu et si je reconnais qu’il apporte de nombreux bienfaits à l’organisme en étant consommé avec modération. Il n’en est pas moins que je déteste cordialement son goût… c’est perso… je sais… C’est pour cela que j’appelle ce plat : mon défi personnel. Je voulais utiliser un ingrédient et en camoufler le goût, bizarre n’est-ce pas ? Le top étant de lui donner un petit goût de viande en prime. Je crois que j’ai réussi ! La personne qui y a goûté n’a pas vu de différence entre les chilis qu’il mange d’habitude et celui-ci, je suis assez contente de moi, j’avoue. Je n’ai pas pensé sur le coup mais j’aurais pu lui adjoindre du piment et des poivrons grillés pour encore plus de goût. Mais j’ai oublié. Si vous aimez le chili mais sans viande, j’ai testé une autre variante ici.



Ingrédients


facile 4 parts


  • 80 g de protéines de soja texturées (PST)

  • 1 boîte de tomates concassées (1/2)

  • 2 gros oignons

  • 3 cuillères à soupe d'huile d'olive

  • 2 bouillons kub

  • 1 grosse boîte de haricots rouges (4/4)

  • 600 ml d'eau chaude

  • 1 cuillère à café de thym sec

  • 1 cuillère à café de paprika

  • 2 cuillères à soupe de fumée liquide

  • 1 cuillère à café d'ail

  • 1 canette de bière blonde

  • Sel et poivre au goût



Étape par Étape


13 étapes    Prép 30min | Cuisson 50min

Print Friendly, PDF & Email



1 Tout d’abord préparer les protéines de soja texturées avant de les cuisiner. J’ai fait un bouillon de Kub avec des cubes et de l’eau chaude. Puis j’ai mis les PST à tremper dans ce bouillon.

2 Il faut compter 20 minutes de trempage et 20 g de PST par personne. Ici c’était pour 4 personnes donc 80 g.

3 Pendant ce temps émincer deux gros oignons. Les faire revenir avec l’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils soient mous et commencent à dorer légèrement. Utiliser pour cela une marmite ou un faitout.

4 Ajouter une cuillère à café de thym séché aux oignons.

5 Ainsi qu’une feuille de laurier.

6 Verser une boîte de tomates pelées et coupées en cubes sur les oignons.

7 Ajouter une cuillère à café d’ail en poudre et laisse mijoter à feu moyen. Remuer de temps en temps et laisser ainsi 5 minutes.

8 Égoutter les PST.

9 Puis les verser dans la sauce avec une canette de bière blonde.

10 Ajouter une cuillère à soupe de sauce de fumée pour donner l’illusion de lardons fumés dans la préparation…

11 Puis une cuillère à café de paprika fumé également (merci ma Cata 😉 ) puis laisser mijoter à petit feu jusqu’à ce qu’il y ait très peu de liquide. Ainsi les PST vont perdre leur goût de tofu (j’y tiens…).

12 10 minutes avant de servir ajouter les haricots rouges égouttés et faire cuire le tout.

chili végétal aux PST13 Servir ce chili végétal aux PST avec un simple riz blanc et du tabasco pour ceux qui aiment le piquant du piment !


Vous pouvez ajouter une cuillère à café de sucre en poudre pour arrondir les saveurs et casser l’acidité des tomates… Une petite astuce gourmande 😉


ou

AJOUTER À VOS FAVORIS


Vous avez aimé ce Blog ?



Abonnez-vous à notre NewsLetter hebdomadaire pour ne rater aucune recette !


8 Commentaires

  1. J’ai acheté des PST il y a quelques mois mais je n’ai pas encore ouvert le paquet ! D’un côté, j’ai envie d’explorer et d’un autre côté j’ai peur de me foirer car il faut bien assaisonner les PST si on veut qu’elles aient du goût et j’ai parfois la main un peu légère question sel et épices.
    En tout cas, ton plat est vraiment tentant ! Visuellement, on a vraiment l’impression qu’il y a de la viande dedans. Quel type de PST as-tu utilisée, du hachis ?

    • Je ne me souviens plus du nom sur le paquet, je pense qu’en regardant la seconde photo des étapes de la recette tu peux voir la taille choisie de PST, j’ai pris la photo avant qu’elles ne gonflent donc elles sont là à la dimension choisie pour cette recette ! Parfois je manque de précision, c’est dommage 🙁 Oui, tu verras cette version est vraiment bonne et le liquide de fumée y est pour beaucoup… Bonne soirée à toi 🙂

  2. Les PST sont magiques je trouve ! En plus de se conserver longtemps de par leur côté déshydraté, elles permettent de faire des textures et des plats qui ne sont pas aussi bien réussi avec du tofu ou du seitan, par exemple.
    C’est un indispensable chez nous et on n’est jamais déçus des recettes que l’on teste avec ces petites merveilles 🙂
    Dans le genre il y a aussi les peaux de soja séchées (magasins asiatiques), ça change aussi.
    Ce soir : carbonnade flamande avec des PST, on verra 🙂
    Belle semaine,
    bisous

    • Coucou Aurélie,
      merci pour ton avis sur les PST, je t’avoue que je n’en ai pas souvent cuisiné et qu’il faut que je me penche un peu plus sur cet ingrédient intéressant. En tout cas ton message me motive sacrément. Belle semaine à toi aussi, gros bisous

  3. joli plat que je découvre heureusement que tu mets ce que veux dire PST car je n’aurais jamais trouvé tout comme Martine qui parle de MAP ça je connaissais mais pas BLT
    excellente soirée et un bon dimanche des bisous

    • Les initiales ça fait très « initié » et souvent c’est un snobisme, mais parfois ça peut être pratique pour des noms trop longs. Bisous Guy

  4. Je m’en demandais ce qu’était le PST, c’est comme la MAP ou le BLT, cela ne parle qu’aux initiés 🙂
    Je serais curieuse de déguster ce plat sans le savoir. Effectivement, on a nos préjugés quand on voit une assiette, on fait les associations avant la dégustation. Tu nous offres toujours des expériences intéressantes 🙂
    Merci Sophie 🙂
    Gros bisous

    • Je sais, je sais : Machine à pain et Bacon, Laitue, Tomate… lol… Là ma fille en voyant que je n’aimait la saveur du tofu m’a envoyé plein de façon de le masquer. A voir… Bisous copine <3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

CommentLuv badge