Accueil Cuisiner pour la paix

Riz gluant à la mangue et lait de coco (Laos)

"Un petit délice à déguster tiède"

riz gluant à la mangue et lait de coco

Le riz gluant à la mangue et lait de coco est un dessert traditionnel du Laos. La recette m’a été donnée par Céline Souriac, une dame d’origine laotienne qui m’a déjà offert deux autres belles recettes : le moc pa et lap pa lao. A chaque fois ses recettes sont si bien expliquées que c’est un jeu d’enfant de les cuisiner ! Attention le riz gluant n’est absolument pas gluant, il s’agit d’une variété particulière de riz et non de riz trop cuit comme on pourrait l’imaginer ;). Quoi que son nom ne l’indique pas, il est plutôt ferme sous la dent et se cuit à la vapeur après un temps de trempage traditionnellement dans des petits paniers de bambou tressé. Si ce dessert vous intéresse, sachez qu’il est aussi cuisiné en Thaïlande mais d’une façon un peu différente que vous pouvez voir chez mon amie Viane.



Ingrédients


facile 4 personnes parts


  • 300 g de riz gluant blanc

  • 250 ml de lait de coco

  • 4 cuillères à soupe pleine de sucre en poudre

  • 1 belle mangue bien mûre, odorante et joufflue

  • 1 pincée de sel fin



Étape par Étape


8 étapes    Prép 15min | Cuisson 0

Print Friendly, PDF & Email



1 Laver le riz par deux fois, le faire tremper au moins 2 heures (moi je l’ai fait tremper toute la nuit), le rincer à nouveau par deux fois après trempage.

2 Verser le riz dans de petits paniers vapeur.

3 Mettre ces paniers dans une marguerite ou un cuit-vapeur, couvrir et laisser cuire environ 30 minutes. Goûter pour vérifier la cuisson du riz qui doit être tendre même s’il est ferme mais surtout pas croquant, s’il est croquant continuer la cuisson.

4 Couper la mangue en trois avec le noyau au centre. Émincer chaque côté en tranches d’environ 1 cm. Cela permettra de faire une rosace.

5 Faire chauffer le lait de coco dans une casserole et y faire fondre 1 pincée de sel et 4 cuillères à soupe pleine de sucre en poudre. Vous pouvez sucrer à votre goût, mettre plus ou moins selon votre envie !

6 Verser le riz cuit à la vapeur dans le lait de coco chaud.

7 Laisser bouillir 2 minutes pour que le riz s’imprègne de la saveur de la noix de coco.

8 Verser le riz dans des coupelles et faire se chevaucher les lamelles de mangue sur les côtés et tout autour du riz pour former une fleur (ça c’est mon idée…). Servir le riz gluant à la mangue et lait de coco tiède dans l’idéal.  


Ce dessert délicieux de riz gluant à la mangue et lait de coco a été réalisé pour saluer les Laotiens avec Cuisiner pour la paix. Cuisiner pour la paix c’est saluer les habitants d’un pays en cuisinant un plat de chez eux. C’est une façon de mieux comprendre l’âme d’un peuple par sa cuisine en créant une expérience commune à travers le sens du goût. Dans la cuisine il passe un peu de l’âme et par cette expérience personnelle et intime on peut mieux se rapprocher et apprécier les différences.


ou

AJOUTER À VOS FAVORIS


Vous avez aimé ce Blog ?



Abonnez-vous à notre NewsLetter hebdomadaire pour ne rater aucune recette !


20 Commentaires

    • Coucou ma Cata, j’ai trouvé sympa d’offrir une alternative avec celle de Viane, elles ne sont pas tout à fait pareilles toutes les deux, l’une est thaï et l’autre laotienne. J’ai eu du mal à m’arrêter de manger, c’est tellement bon ! Bisous ma belle

  1. Heu… bon je ne crois pas que l’on apprécierait ce riz gluant, on a déjà un peu de mal avec le riz au lait, le risotto.J’aime le riz mais lorsque les grains se détachent. Pour une fois je ne suis pas conquise chez toi ma sophie. désolée.. gros bisous

    • Alors chère Claudine, dans cette recette les grains se détachent et le riz gluant est un riz ferme et non … gluant ! Il n’a pas la texture gluante qu’on connaît du riz trop cuit, loin de là. Je crois qu’il faut que tu goûtes un jour, juste pour voir 🙂 Sans arrière pensée et pouvoir dire « Je n’aime pas » mais en sachant ce que c’est … lol. Tu vois toi aussi tu es une enfant parfois ! Bisous ma belle

    • Bien sûr que je goûterais bien évidemment, ma sophie. C’est pour cela que j’ai dit je ne crois pas que j’aimerais. Mais goûter est chez moi un maitre mot. C’est ce que je dis toujours aux enfants : on a le droit de ne pas aimer mais on a pas le droit de ne pas goûter… ! je t’embrasse sophie

    • Coucou toi 🙂
      je crois bien que le durian avec son odeur de pieds pas lavés est assez dur pour les occidentaux peu habitués à cette odeur, comme le sont les asiatiques avec notre camembert bien mûr ! Je crois que le durian est bien une question d’éducation du goût. Je t’avoue que j’ai jamais osé m’aventurer dans ces zones d’odeurs fortes pour les fruits. Bisous et bon dimanche à toi
      Sophie a récemment publié…Riz gluant à la mangue et lait de coco (Laos)My Profile

    • Coucou ma Brigitte, c’est comme le riz mais un riz ferme, moi je trouve que ça change en version sucrée, essaie peut-être que tu aimerais ? Gros bisous ma belle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

CommentLuv badge