Accueil Recettes Accompagnements

Massalé – Mélange d’épices de l’île Maurice

"Bonne fête nationale aux Mauriciens !"

massalé

Voici comment on réalise la poudre de Massalé de l’île Maurice à la maison. C’est très rapidement préparé. Les proportions données donnent le volume d’un pot de confiture standard (c’est d’ailleurs là où je le conserve). De quoi préparer un certain nombre de petits plats épicés et qui feront voyager les papilles. Ce peut être aussi une façon d’offrir à ses amis un petit détour gustatif vers cette belle île. C’est joli je trouve d’apporter lors d’un dîner ou d’un déjeuner des préparations faites de vos blanches mains dans de petits pots bien étiquetés ! C’est une intention pleine d’amitié et de pensées je trouve, bien mieux qu’une bouteille achetée au supermarché du coin… enfin je dis ça… J’ai trouvé la recette sur ce site.  On utilise traditionnellement cette épice avec du gibier ou de la chèvre, mais sinon on peut s’en servir comme l’on fait d’une poudre de curry usuelle. C’est un mélange moyennement fort en piment et en piquant, très parfumé et agréable.



Ingrédients


facile parts


  • 40 g de graines de cumin

  • 20 g de graines de coriandre

  • 10 gousses de cardamome

  • 2 g de poivre noir

  • 15 clous de girofle

  • 2 bâtons de cannelle (de Ceylan c'est mieux)

  • 3 g de graines de fenugrec

  • 3 g de graines de moutarde blonde

  • 3 feuilles de laurier

  • 2 g de noix de muscade en poudre



Étape par Étape


4 étapes    Prép 10min | Cuisson 3min

Print Friendly, PDF & Email



1 Verser dans une assiette les graines de coriandre, les grains de cumin, les graines de moutarde, les clous de girofle, les feuilles de laurier, le fénugrec, le poivre noir, les graines de cardamome extraites de leurs gousses, la poudre de muscade et la cannelle.

2 Verser tout sauf la poudre de muscade dans une poêle, réduire la cannelle (de Ceylan de préférence car plus parfumée et plus fine) en morceaux ainsi que les feuilles de laurier. Faire chauffer en remuant sans arrêt jusqu’à ce que le mélange commence à fumer.

3 Dès qu’il fume, verser les épices dans une assiette pour stopper la cuisson et qu’elles ne brûlent pas. Les laisser refroidir.

4 Une fois qu’elles sont froides les verser dans un mixer avec la poudre de muscade mise de côté au début et mettre en marche jusqu’à obtenir une poudre fine. Conserver dans un pot hermétique à l’abri de l’humidité, de la lumière et de la chaleur. Les épices ne sont plus bonnes quand elles ne sentent plus rien.


Ce mélange d’épices Massalé de l’île Maurice a été réalisé pour saluer les Mauriciens le jour de leur fête nationale avec Cuisiner pour la paix.  Les épices sont un excellent moyen de mieux connaître la cuisine d’un pays et régulièrement j’en rapporte de mes voyages dans les cuisines du monde ! En réalisant une recette d’un pays le jour de sa fête nationale avec Cuisiner pour la paix, on salue amicalement les habitants de ce pays. Pour avoir une sensation commune, pour partager un moment d’émotion quoi de mieux qu’un plat ? Il s’adresse à tous nos sens et permettent d’une façon sensible de mieux appréhender l’autre et sa façon de ressentir.


ou

AJOUTER À VOS FAVORIS


Vous avez aimé ce Blog ?



Abonnez-vous à notre NewsLetter hebdomadaire pour ne rater aucune recette !


14 Commentaires

    • Tu sais à chaque fois je fais un mélange d’épices je teste dans une omelette, c’est mon truc à moi pour bien connaître la saveur et les parfums du mélange. Bisous Guy

  1. Mes pots d’épices perdent tellement j’en utilise peu. Toi, je suis sûre que tu as une carte de fidélité chez les marchands d’épices et que tes proches t’en rapportent à chacun de leur voyage. Je constate que les mets de la Réuinon et de l’ile Maurice sont quasi identiques : le massalé ici, le rougail chez Catalina. Je sens que je vais me coucher moins bête ce soir. A demain pour une autre leçon, 🙂 Gros bisous Sophie

    • Oui ce sont deux îles très proches qui ont eu des influences communes. C’est super que tu l’aies remarqué ! Bisous Martine

  2. Le mien est tout prêt et il me régale bien de temps en temps ! j’aime bien en mettre dans mes tajines ! Merci pour la recette sophie ! gros bisous

    • Oui c’est comme le curry en Inde, chaque famille a SA recette de mélange d’épices. Mais bon, ça donne une bonne idée aux néophytes sur la composition du mélange ! Celui qui me pose le plus de problème c’est le ras el hanout, traditionnellement il rentre de la cantharide dans sa composition, tu vois ça… mdr… Gros bisous ma Cécile

  3. je crois que j’ai eu droit a un petit pot ou je me trompe 🙂 si oui il faut me mettre une étiquette hi hi
    toutes les mélanges des épices que tu me donnes sont top
    merci ma Sophie

    • Je ne sais pas ma Cata, je n’ai aucune mémoire. Je me souviens juste de la dukkah que j’ai apporté à toi et aux filles mais sinon… En tout ça si ça te plait c’est gagné et je suis ravie. Gros bisous ma belle et bon début de semaine !

    • J’espère que ce sont de bons souvenirs ! Rien ne touche plus profondément que les odeurs, on n’en parle pas beaucoup, sauf en parfumerie et un peu en cuisine ou en œnologie. C’est une expérience intime et personnelle que celle de l’odeur, chacun y est sensible différemment et rien ne rappelle plus un moment ou une personne qu’une odeur ! Bisous ma Carole, belle semaine à toi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

CommentLuv badge