Accueil Recettes Accompagnement

Galettes de teff – Injera (Éthiopie)

"A refaire..."

Les injera ou galettes de teff sont des sortes de crêpes épaisses qui servent d' »assiettes » pour déposer dessus toutes les préparations en général végétaliennes préparées traditionnellement en Éthiopie. Au départ en goûtant une crêpe telle quelle je n’ai pas trouvé ça bon, imaginez une galette épaisse et spongieuse de sarrasin avec un côté acidulé, moi je suis pas fan du blé noir… Mais j’ai re-goûté mais cette fois-ci avec les accompagnements et je reconnais que c’est pas mauvais du tout ! Par contre si vous n’avez pas une poêle impeccable et anti-adhésive oubliez cette recette. J’ai crisé un max avec ma vieille poêle et j’ai été obligée de mettre pas mal d’huile pour que cela ne colle pas. D’ailleurs comme je vous dis tout, je vous poste la photo de la première, histoire que vous voyez que c’est pas gagné. C’est la première fois que j’en fais et je l’ai fait comme là-bas : juste de la farine de teff et de l’eau mis à fermenté pendant 36 heures puis un peu de sel au dernier moment avant de passer à la poêle. J’ai trouvé la recette ici, mais contrairement à eux je dis : c’est une recette difficile et ce à cause de la cuisson. Il faudra que j’essaie une autre recette que j’ai vue ici sur Youtube mais le problème c’est que je crois qu’elle est en amharique en tout cas dans une langue inconnue pour moi !! Mais le goût est bien celui-ci, une personne connaissant bien ces galettes m’a affirmé qu’il était bien là, c’est juste la texture qu’il faut que je trouve : plus épaisse et plus trouée.



Ingrédients


difficile 4 parts


  • 175 g de farine de teff

  • 470 ml (ou g c'est pareil) d'eau

  • 1/2 cuillère à café de sel

  • Huile neutre pour cuisson pour la poêle



Étape par Étape


10 étapes    Prép 10min | Cuisson 2min

Print Friendly, PDF & Email



1 Verser la farine de teff dans un saladier, elle est de couleur kaki clair c’est sa couleur et ça ne veut pas dire qu’elle n’est pas fraîche !

2 Peser l’eau nécessaire et en verser un verre sur la farine, mélanger pour obtenir une pâte sans grumeaux.

3 Ajouter alors le reste de l’eau et mélanger.

4 Poser un film alimentaire sur le saladier et couvrir ensuite d’un torchon. Laisser fermenter tranquillement tout seul dans un coin à température ambiante entre 24h et 3 jours maximum. Je l’ai laissé 36 h pour ma part.

5 Quand on lève le voile voici à quoi cela ressemble au bout de 36 h, on voit la fermentation de la pâte avec ces bulles qui se sont formées.

6 Ajouter une demi cuillère à café de sel fin et mélanger la préparation.

7 Faire chauffer à fond et à blanc votre poêle, verser une cuillère à café d’huile pour cuisson puis l’étaler avec un papier absorbant en faisant attention de ne pas vous brûler mais de bien graisser toute la poêle.

8 Quand la poêle est très très chaude, verser la pâte… vous voyez c’est la première que j’ai faite avec deux erreurs : une poêle pas assez chaude et j’ai couvert immédiatement la crêpe avec un couvercle (faut pas… la preuve).

9 J’ai persévéré puisque je suis têtue et les autres crêpes étaient bien trouées. Le principal problème pour moi a été la crêpière : trop vieille et pas assez antiadhésive ma poêle ! Voilà je vous ai tout dit et j’essaierai de faire mieux la prochaine fois mais au moins vous savez pourquoi 😉

injera10 Voici comment j’ai dégusté une galette d’injera avec posé dessus : du chou-fleur au gingembre ou abeda gomen, de la salade de tomate/oignon ou shum et des lentilles corail au lait de coco. Le mélange est extra… vraiment.


Cette recette incontournable des repas éthiopien : l’injera accompagne le #CataCookingChallenge09 . Durant le mois de septembre, avec une blogueuse formidable de gourmandise et de gentillesse qui en est la marraine Martine du magnifique blog « Kilomètre-0« , Catalina qui anime le site « Le blog de Cata » nous invite à visiter les cuisines des pays suivants : Burundi, Rwanda, Centrafrique, les Comores, Congo, Djibouti, Éthiopie, Kenya, Érythrée, Malawi, Madagascar, île Maurice, Mozambique, Ouganda, la Réunion, Somalie, Swaziland, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe ainsi que les provinces françaises des Pays de Loire et Poitou-Charente.


ou

AJOUTER À VOS FAVORIS


Vous avez aimé ce Blog ?



Abonnez-vous à notre NewsLetter hebdomadaire pour ne rater aucune recette !


11 Commentaires

      • Merci pour votre réponse! Et mes excuses, j’ai relu plus attentivement votre recette, ce que j’aurais du faire au départ car la réponse à mon interrogation s’y trouve : la fermentation… bon weekend à vous 🙂

    • Sourire, je suis têtue, merci pour ton si gentil message. Connais-tu la différence entre être persévérant et être têtu ? le premier à réussi et le second pas encore 😉 J’adore cette définition qui souligne que selon le résultat obtenu l’on est soit têtu soit persévérant. Bisous ma Delphine

    • Merci ma Cata, je crois que j’ai persévéré car je déteste jeter de la nourriture ! Et en fait on a tout mangé… c’était bon 🙂 Gros bisous ma Cata

    • Merci beaucoup Martine 🙂
      je t’avoue qu’à la première crêpe j’ai failli lâcher l’affaire, mais finalement ça aurait été dommage. Tout seul c’est pas top mais en accompagnement de plats typiques de là-bas ça se transforme singulièrement en régal. Bisous et bon week-end

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

CommentLuv badge