Accueil Recettes Accompagnements

Croquettes de pommes de terre – Tortitas de papa (Guatemala)

"Feliz día nacional para los guatemaltecos"

croquettes de pommes de terre

Ces croquettes de pommes de terre s’appellent des tortitas de papa au Guatemala. J’ai trouvé la recette sur la page de l’Académie culinaire du Guatemala sur Facebook. C’est une recette simple et savoureuse qui peut servir d’accompagnement avec une salade comme je l’ai faite ici pour un repas léger, mais aussi d’un poisson ou d’une viande. La version originale est sans chapelure et j’ai voulu tester avec. Si vous choisissez la seconde version, la croquette sera plus croustillante, après c’est selon vos goûts en sachant que l’une d’elle n’est qu’une dérivation personnelle et non la véritable recette. Je publie un peu en avance pour le Guatemala car la fête nationale a lieu le 15 septembre en même temps que plusieurs autres pays. Je voulais donner à cette recette du Guatemala une journée entière pour que vous la découvriez ! Pardon pour les photos des étapes floues : de la graisse avait sauté sur l’objectif et je ne l’avais pas vu… Les appareils photos des blogueuses culinaires sont assez malmenés, j’ai même trouvé de la farine dans le mien, pour vous dire !



Ingrédients


facile 4 parts


  • 500 g de pommes de terre

  • 130 g de fromage râpé

  • 2 jaunes d’œufs

  • Sel et poivre au goût

  • Huile de friture

  • Chapelure et blancs (facultatifs)



Étape par Étape


8 étapes    Prép 15min | Cuisson 40min+20min

Print Friendly, PDF & Email



1 Faire cuire un demi kilo de pommes de terre dans de l’eau salée. Salée car la température de l’eau bouillante est plus élevée quand il y a du sel, donc ça cuit plus vite mais cela ne sale pas les pommes de terre 😉 .

2 Peler les pommes de terre et les mettre dans un saladier ou un cul-de-poule.

3 Écraser les pommes de terre pour en faire une purée.

4 Râper le fromage, ici j’ai pris du cheddar parce qu’il fond et donne un bon goût, mais dans la recette il est noté du fromage frais râpé, sans autre précision. J’en ai râpé environ 130 g.

5 Faire chauffer de l’huile neutre dans une grande poêle et former des croquettes rondes et plates avec les mains humidifiées. Les faire dorer de chaque côté.

6 Égoutter les croquettes de pommes de terre sur un papier absorbant pour qu’il boive le trop plein de graisse. Ces croquettes sont les « vraies ».

7 Maintenant si vous les souhaitez plus croustillantes, les passer dans les blancs d’œufs et dans la chapelure de chaque côté.

8 Faire aussi dorer de chaque côté les croquettes à la chapelure. Vous pouvez voir sur cette photo la différence entre les deux.  


Cette recette de croquettes de pomme de terre est traditionnelle de la gastronomie du Guatemala et ont été cuisinées pour saluer les habitants de ce pays avec Cuisiner pour la paix. Si vous voulez voir d’autres recettes du Guatemala, rendez-vous ici. Cuisiner pour la paix est une association amicale qui veut saluer tous les habitants de la planète à travers la cuisine et en réalisant des plats de tous les pays du monde comme un signe d’ouverture et de fraternité. Parce que la cuisine parle d’un pays mieux que des explications…


ou

AJOUTER À VOS FAVORIS


Vous avez aimé ce Blog ?



Abonnez-vous à notre NewsLetter hebdomadaire pour ne rater aucune recette !


PARTAGER
Blogueuse culinaire, j'anime "La tendresse en cuisine". Un blog dédié à la cuisine, aux autres, pour s'ouvrir, échanger et s'amuser dans sa cuisine. J'aime les chats, le calme, l'amitié et la bonne chère... évidemment !

16 Commentaires

  1. J’aime les deux versions;)
    C’est vrai que tu fais un sacré boulot avec tes photos »pas à pas ». J’avoue que quand j’ai les mains occupées à cuisiner…je ne prends pas le temps de faire des photos!
    Bisous Sophie

    • Coucou Martine,
      il y a des recettes pour lesquelles le pas à pas est simple mais d’autres où parfois le temps demande de la rapidité (genre le caramel) et là… souvent les photos sont floues, lol. Bisous ma belle

  2. J’ai failli passer à côté de ces adorables croquettes ! Leur nom est rigolo et elles semblent tellement croustillantes que j’en ai l’eau à la bouche (alors que je sors de table !). Je me demandais bien comment tu faisais pour tes pas à pas en photos, moi j’avoue que je n’y arrive pas du tout, impossible que l’appareil photo ne soit pas mis aussi à contribution ! J’imagine ta tête quand tu as découvert un reste de farine, lol ! Gros bisous ma Sophie

    • Le pire avec un appareil photo c’est lorsqu’une goutte de graisse jaillit sur la lentille et là toutes les photos sont floues et tu as envie de déclarer forfait ! Il m’est arrivé parfois de faire 3 séries avant de les regarder en grand écran et de m’en apercevoir… c’est pénible car tu as l’impression que tout ton travail est gâché (enfin en partie …). Mais j’aime bien faire les pas à pas car en voyageant sur le net je m’aperçoit que c’est bien plus facile à exécuter pour celui ou celle qui regarde, moi en l’occurrence, notamment quand je ne parle pas la langue. Bisous et belle journée ma Laurence

  3. J’aime beaucoup cette recette et comme moi, je mange un peu de viande, je la servirais volontiers avec une petite chiffonande de jambon italien et une salade verte et je serais la plus heureuse du monde….Comme quoi, il en faut peu parfois
    Merci pour cette belle gourmandise ma Sophie

    • Il n’y a pas longtemps j’ai découvert de la mortadelle végétale qui ressemble à s’y méprendre à celle à la viande. Quel régal j’ai eu, j’adore cette idée de faire de la fausse viande pour éviter la souffrance animale… Bisous copine

      • C’est intéressant de découvrir de beaux substituts car je crois que cela n’a pas toujours été le cas et je comprends totalement ton dilemme : déserter la viande non par pour son goût mais pour le respect des animaux. Respect ma Sophie, c’est courageux car ce n’est pas facile de tenir dans la durée quand on le fait par éthique.
        J’espère qu’on est arrivé au bout du bout d’un système et que les prises de conscience éviteront au moins les mauvais traitements futurs.
        Gros bisous

        • En fait je ne me trouve aucun courage, je suis tellement triste quand je vois un morceau de viande, je pense à toutes ces souffrances et je suis totalement bloquée !! Je ne peux plus, ça bloque totalement. Bisous Martine

  4. Le nom et adorable ! il m’arrive de faire des petites croquettes ainsi de pommes de terre dans lesquelles j’ajoute du fromage et des épices et herbes, il est vrai que cela fait un bon petit repas avec une petite salade ! merci sophie ! gros bisous

    • Oui c’est mignon, en Amérique du sud le pomme de terre est appelée « papa » cela nous renvoie à un autre concept par ici et c’est sympa. Je te rejoins entièrement, avec une petite salade cela fait un repas délicieux ! Gros bisous chère Claudine

  5. Bonjour ma Sophie,
    Pardon de ne pas être très présente, l’été a été plein de rebondissements !
    Il n’y a rien de meilleur qu’une recette à base de pommes de terre. Cet ingrédient si simple peut devenir une merveille.
    belle journée, gros bisous.

    • Coucou ma Carole,
      ne t’inquiète surtout pas 🙂 il y a une vie en dehors du blog et ça c’est très rassurant 😉 J’aime aussi beaucoup la pomme de terre qui peut revêtir tant de formes différentes ! Bisous ma belle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

CommentLuv badge