Accueil Recettes Accompagnements

Sauce aux morilles et au coteau du Layon

"Pour accompagner les viandes blanches de manière festive"

Sauce aux morilles et au coteau du Layon

Je vous livre aujourd’hui une des recettes favorite de mon entourage : la sauce aux morilles et au coteau du Layon. Le Coteau du Layon est un vin blanc doux et parfumé d’Anjou. Je crois que c’est vraiment ma spécialité, la sauce au vin et à la crème. Je vous dit tout de suite mon truc, pour réussir une telle sauce il faut avoir beaucoup de temps devant soi car en fait c’est la longueur et la douceur du feu qui permet d’avoir au final une sauce exceptionnelle. Chez moi elle peut cuire 3 à 4 heures sur le feu le plus doux possible, cela ne bouillonne même pas, on dirait même que cela ne cuit pas du tout mais vous avez à la fin une sauce vraiment extraordinaire. Les photos ne rendent pas justice à cette sauce qui est éminemment savoureuse. Le moindre blanc de poulet ou le moindre poisson blanc prend alors des airs de fête, d’ailleurs on me la réclame pendant les fêtes, évidemment !



Ingrédients


facile 6 parts


  • 1 bouteille de coteau du Layon

  • 150 g de morilles

  • 4 échalotes

  • 30 cl de crème fraîche liquide

  • 40 g de beurre salé

  • Sel

  • Sucre (éventuellement : au goût)



Étape par Étape


5 étapes    Prép 15min | Cuisson 40min à 3h

Print Friendly, PDF & Email



Photo 10911 Ciseler 4 belles échalotes finement et les faire revenir dans 40 g de beurre salé doucement pendant 5 minutes. Ajouter les morilles (ici surgelées) et laisser cuire encore à feu doux 5 minutes.

Photo 10922 Verser ensuite la bouteille entière de coteau du Layon et laisser réduire de moitié à feu moyen pour condenser les parfums.

Photo 10953 - Verser le tout dans un mixer pour hacher grossièrement les champignons (pas trop fin !).

Photo 10964 - Remettre la préparation dans une casserole ou une sauteuse sur feu ultra-doux.

Photo 10985 Ajouter la crème fraîche liquide et laisser réduire à nouveau de moitié. Le tout est dans la longueur de la cuisson sur feu ultra-doux comme je l’ai dit en préambule mais vraiment ça vaut le coup. Je vous indique aussi le temps minimum qui est de 40 minutes, tout en sachant que plus c’est long meilleure sera la sauce. La sauce doit alors être goûtée pour ajouter du sel et une demi cuillère à café de sucre si cela n’est pas assez doux. Servir chaud en saucière.


ou

AJOUTER À VOS FAVORIS


Vous avez aimé ce Blog ?



Abonnez-vous à notre NewsLetter hebdomadaire pour ne rater aucune recette !


PARTAGER
Blogueuse culinaire, j'anime "La tendresse en cuisine". Un blog dédié à la cuisine, aux autres, pour s'ouvrir, échanger et s'amuser dans sa cuisine. J'aime les chats, le calme, l'amitié et la bonne chère... évidemment !

18 Commentaires

  1. merci pour la recette mais elle commence par « Ajouter les morilles (ici surgelées) et laisser cuire encore à feu doux 5 minutes. encore »

    manquerait il le début?

    • Vous avez bien lu et en fait il y avait une erreur de saisie, grâce à vous j’ai pu améliorer ce post, un grand merci pour me l’avoir signalé ! N’hésitez pas à la cuisiner si cela vous plaît car c’est vraiment super bon. Belle journée à vous 🙂

  2. Oh mais cette sauce ma Sophie avec un coteau de Layon et bien dis moi, à servir avec un petit magret de canard mais même avec un poisson un dos de cabillaud serait parfait. J’adore cuisiner ce poisson. Bisous ma douce Sophie et bon dimanche

    • Coucou ma Jackie,
      je pense que le magret est une viande trop grasse pour cette sauce qui elle même est grasse, je pense que l’idée de ton dos de cabillaud est excellente ou bien une viande blanche mais plus maîgre. Enfin ce n’est que mon avis 😉 de toutes les façons elle est vraiment bonne. Gros bisous ma star

  3. J’ai justement des morilles séchées…. Reste à savoir avec quoi je servirai cette merveille !!! Gros bisous et un énorme merci pour ce délice !!!

    • Coucou toi,
      tu peux la faire avec simple poulet rôti ou une viande blanche toute simple car là tout est dans la sauce. Je l’avais servie avec une poularde farcie aux morilles pour ma petite tribu ainsi qu’avec des châtaignes cuites à la vapeur, mais bon c’était aussi un peu Noël… Gros bisous ma belle

    • Coucou ma Séverine,
      il faut avoir l’impression que cela ne chauffe presque pas, pas de bouillonnements même petits et de temps en temps tu touilles. Si tu la fais un jour, tu verras, c’est un grand moment. Gros bisous super maman

  4. AH ! les morilles ! mais quel parfum elles ont !! ta sauce est merveilleuse pile poil comme je l’aime ! le plus dur : trouver les morilles ! mais quand on a le bonheur d’en avoir c’est à se pâmer !! Ta sauce me fait saliver à un point que tu n’imagines même pas ! un très grand merci même si je reste sur ma faim….. (je suis en train de penser aux ris de veau que j’avais fait avec une telle sauce !! aie aie aie !) Gros bisous ma sophie

    • Bonjour Claudine,
      en fait j’ai utilisé ici des morilles surgelées, une autre fois j’ai fait la même recette mais avec des morilles séchées que j’avais fait tremper toute une nuit et rincées avant de les utiliser. Dans les deux cas c’était vraiment très bon. J’imagine qu’avec des fraîches ça apporte encore plus de parfums, mais là c’était top quand même. Gros bisous ma belle

    • Coucou Brigitte,
      tu peux la faire les yeux fermés, c’est vraiment on grand moment à la dégustation, faut juste avoir le temps de faire cuire long… temps… Gros bisous ma belle

    • Coucou ma Christelle,
      je crois que c’est l’une de mes recettes les plus abouties, vraiment si tu as l’occasion n’hésite pas car c’est un régal, le tout est dans le feu : tout doux, doux, doux. Belle journée à toi et merci de ta gentille visite. Gros bisous

    • Une très grand merci Slow Down,
      du fond du cœur, vraiment… je suis ravie que vous ayez aimé. Belle fête de fin d’année à vous 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

CommentLuv badge