Accueil Recettes Entrées

Bouillabaisse du pauvre

"Merci Marie, c'était fameux !"

Lorsque j’ai vu cette recette de bouillabaisse du pauvre chez La Nonna, j’ai craqué, vous pouvez voir sa recette ici. C’est une soupe élégante, parfumée et très réconfortante. Rien de mieux que les grands froids pour apprécier pleinement les soupes et celle-ci est si originale que je ne pouvais pas ne pas la cuisiner ! J’étais très curieuse de la pelure d’orange et je me suis mise en recherche d’une orange bio pour éviter la soupe aux pesticides… Cette soupe a cuit beaucoup plus longtemps que prévu, j’avais des pommes de terre qui ne voulaient pas cuire, un truc de fou, j’ai dû les cuire pendant au moins 1 heure pour qu’elles soient tendres ! Mais elles ont cédé les coriaces ! Merci Marie pour ton aide dans ce périple des courses 😉



Ingrédients


facile 4 parts


  • 1 blanc d'un gros poireau (plus un peu de vert)

  • 1/2 bulbe d'un petit fenouil

  • 2 cuillères à soupe d'huile d'olive

  • 1 pelure d'oignon

  • 2 pincées de safran

  • 2 branches de thym

  • 1 feuille de laurier

  • 1 kg de pommes de terre

  • 4 œufs

  • Sel au goût

  • 4 traits de vinaigre



Étape par Étape


10 étapes    Prép 15min | Cuisson 30min

Print Friendly, PDF & Email



bouillabaisse-du-pauvre-11 Laver et ciseler un gros blanc de poireau (J’avais acheté un blanc mais il faut mettre aussi un peu de vert, moi je n’en avais pas ).

bouillabaisse-du-pauvre-22 Verser les morceaux de poireaux dans une marmite ou un faitout avec 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et faire revenir à feu doux.

bouillabaisse-du-pauvre-33 Pendant ce temps laver un petit fenouil et n’en utiliser que la moitié, le couper finement et l’ajouter dans la marmite en continuant et faire cuire doucement.

bouillabaisse-du-pauvre-44 Laver une orange bio puis en retirer la peau (l’orange je l’ai mangée avec un peu de fleur d’oranger… une merveille), c’est cette peau qu’on va utiliser dans cette recette et prendre deux branches de thym et une feuille de laurier.

bouillabaisse-du-pauvre-55 Mettre le thym et le laurier dans la marmite avec la pelure d’orange. Mélanger.

bouillabaisse-du-pauvre-66 Peler les pommes de terre et les couper, ici je l’ai fait en cubes mais en fait il faut les couper en rondelles sur un demi centimètre.

bouillabaisse-du-pauvre-77 Verser les dés (rondelles) de pommes de terre dans la marmite puis mettre de l’eau à hauteur des légumes.

bouillabaisse-du-pauvre-88 Et c’est là que je me suis aperçue que j’avais oublié de mettre le safran. Ici deux pincées de pistils que j’ai versés dans la soupe.

bouillabaisse-du-pauvre-99 Laisser cuire la soupe jusqu’à ce que les pommes de terre soient bien tendres. Alors casser 4 œufs dans la soupe et les laisser cuire.

bouillabaisse du pauvre10 Ils ne doivent être mélangé à la soupe mais pocher tranquillement. La texture idéale se situe entre un œuf dur et un œuf mollet. Au moment de servir arroser chaque bol ou assiette avec un trait de vinaigre (ici balsamique).  


Les blogs sont une belle chaîne amicale, j’ai reçu cette précieuse recette de bouillabaisse du pauvre de la Nonna et je la soumets à Claudine qui anime « La cuisine de Gut » pour « Cuisinons de saison » où elle nous propose à nous blogueurs culinaires de donner l’exemple en travaillant les légumes et les fruits du moment, ici la pomme de terre, le poireau, l’orange. Les bonnes recettes voyagent de blogs en assiettes, d’un blogueur à l’autre, d’une région à un pays !cuisinons-de-saison-en-fin-logo


ou

AJOUTER À VOS FAVORIS


Vous avez aimé ce Blog ?



Abonnez-vous à notre NewsLetter hebdomadaire pour ne rater aucune recette !


PARTAGER
Blogueuse culinaire, j'anime "La tendresse en cuisine". Un blog dédié à la cuisine, aux autres, pour s'ouvrir, échanger et s'amuser dans sa cuisine. J'aime les chats, le calme, l'amitié et la bonne chère... évidemment !

21 Commentaires

  1. Bonjour Sophie. J’ai biensûr repéré cette bouillabaisse du pauvre chez Marie et elle est aussi dans ma to do list… et bien je vis dans la ville de la bonne vraie bouillabaisse et je ne connaissais pas cette version!! Elle m’intrigue autant que ce qu’elle me tente!! Et ce n’est pas ton assiette qui va me dissuader!! Miam. Bisous
    Nathalie a récemment publié…Mac and cheese à la courge butternutMy Profile

    • Coucou Nathalie,
      ce fut un véritable plaisir de déguster cette soupe, je connaissais la bouillabaisse traditionnelle mais absolument pas celle-ci et je t’assure que je vais la refaire. Les parfums sont magnifiques. Merci pour ton gentil message. Gros bisous Nathalie

  2. Je ne connaissais pas du tout, merci à toi et à Marie de nous la faire découvrir !! Cette façon de faire pocher l’oeuf dans le bouillon est très sympa, j’aime beaucoup ! Comme je suis très soupe en ce moment, je sens que je vais très vite la faire … Gros bisous Sophie

    • Moi aussi ma Brigitte je suis très soupe en ce moment, et même parfois soupe au lait 😉 c’est le froid qui veut ça. La seule chose de bien lorsqu’on a froid c’est une bonne soupe bien chaude ! Gros bisous ma belle

    • Coucou ma Christelle,
      j’ai fait une vraie découverte : le parfum de la pelure d’orange, c’est un ingrédient qui change tout un plat. Je suis contente d’avoir pu te la présenter car c’est tellement bon. Gros bisous et belle semaine à toi

    • Merci d’avoir été là en soutien Marie !! J’avoue qu’avoir une personne qui t’accompagne pour les courses ça motive un max !! Gros bisous et belle journée à toi

  3. Il me semblait bien qu’elle me disait quelque chose ! c’est chez Marie christine que je l’avais vue !! De bons légumes avec juste un oeuf sur le dessus nul besoin de plus pour faire un sacré festin ! j’adore ! Ce plat me plait d’autant plus que tu la dédie à cuisinons de saison ma sophie c’est trop gentil ! merci beaucoup ! Gros bisous

    • Merci chère Claudine d’avoir accepté cette soupe pour ta belle idée de « Cuisinons de saison », c’était un vrai régal grâce à Marie. Je ne connaissais absolument pas cette recette et j’ai découvert avec ravissement. Gros bisous et belle fin de journée à toi

  4. Je vais la faire sous peu et me replonger dans mes souvenirs d’enfances !! Qu’est ce que j’ai pu en manger !! et mon grand-père en faisait aussi une autre variante… il l’appelait « la soupe du lendemain de bouillabaisse du pauvre ». Il faisait sa bouillabaisse classiquement (enfin, la vrai.. celle de Marseille et comme il était pêcheur 😉 ) … et comme il restait toujours de la soupe de poisson, le lendemain.. il la faisait recuire, allongeait avec un peu d’eau .. mettaient des vermicelles dedans et ensuite des œufs qu’il faisait pocher.. un régal aussi !! Les 8 petits enfants que nous étions adorions cette soupe du lendemain..
    Gros bisous ma belle

    • Oh super ça me fait plaisir de savoir cela, Marie m’avait expliqué que parfois on utilisait un reste de soupe de poissons pour la faire, il faudra que je tente cette version également, c’était un tel plaisir. Merci pour avoir partagé ainsi un souvenir d’enfance, c’est joli et tendre. Gros bisous Natly

    • Coucou Laurence,
      bien souvent les plats de « pauvres » sont bien plus riches en parfums comme les recettes inventées sont souvent plus savoureuses. Je crois bien que l’imagination supplée le manque de moyens. Bon dimanche à toi 🙂 Gros bisous

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

CommentLuv badge