Accueil Desserts Biscuits

Binggan xingfú (Chine) – Biscuits du bonheur

"Bonne fête nationale aux Chinois"

Biscuits du bonheur (Chine) 0

Voici la recette des biscuits du bonheur parfois offerts à la fin d’un repas, ils renferment une petite phrase sensée parler à celui ou celle qui la lit. Ici pour saluer les Chinois avec Cuisiner pour la paix : aujourd’hui le 1er octobre les presque un milliard quatre cent mille Chinois célèbrent le début de leur guerre civile en 1949. La capitale est Pékin et la langue officielle le chinois mandarin, il est parlé plus de 200 langues différentes en Chine. Les Chinois ont inventé la poudre, le billet de banque, le papier et la boussole entre autres. Le pays est dirigé par un parti unique : le parti communiste. Il y a en Chine 7 millions de millionnaires et 130 millions de chinois qui vivent avec moins de 1 € par jour. Il est impossible de parler en quelques mots d’un pays ayant une culture pluri-millénaire aussi vaste. La seule chose que je peux dire et qui concerne l’humain est que les dissidents au régime en place actuellement sont en grande souffrance et la censure y est très forte. On en parlait beaucoup quand il n’y avait pas d’accord économique, maintenant que des contrats ont été signés… motus… »Cuisiner pour la paix » se veut une forme de salut à tous les humains et surtout à ceux qui se trouvent en souffrance. Si vous souhaitez vous aussi faire un signe amical aux habitants d’un pays le jour de sa fête national vous trouverez ici le calendrier des prochaines fêtes.



Ingrédients


moyen 8 parts


  • 16 petits papiers pour les 16 biscuits

  • 60 ml (gramme) d'eau

  • 60 ml (gramme) d'huile neutre pour cuisson

  • 112 g de sucre en poudre

  • 1 cuillère à soupe d'extrait de vanille liquide

  • 2 blancs d’œufs

  • 15 g de fécule de maïs

  • 70 g de farine



Étape par Étape


12 étapes    Prép 10min | Cuisson 5 x 10min

Print Friendly, PDF & Email



Biscuits du bonheur (Chine) 11 Tout d’abord préparer les petits papiers qu’on trouvera en cassant le biscuit. Ces biscuits assez amusants sont offerts à la fin des repas avec une petite phrase. Ces biscuits ont le même goût que les cigarettes russes qu’on connaît mais la texture en est très craquante. Verser l’eau et l’huile dans une tasse en les pesant. Préchauffer le four au th. 6 (180°C).

Biscuits du bonheur (Chine) 62 Ajouter une cuillère à soupe d’extrait de vanille liquide et réserver.

Biscuits du bonheur (Chine) 33 Mélanger la farine et la fécule de maïs dans un saladier ou un cul-de-poule.

Biscuits du bonheur (Chine) 44 Battre les blancs d’œufs et le sucre en poudre avec un batteur à œuf pendant une minute.

Biscuits du bonheur (Chine) 55 Verser les blancs battus avec le sucre sur le mélange farine/fécule de maïs.

Biscuits du bonheur (Chine) 76 Puis verser les liquides contenus dans la tasse dans le cul-de-poule et bien mélanger le tout ensemble.

Biscuits du bonheur (Chine) 87 La pâte ressemble un peu à une pâte à crêpe.

Biscuits du bonheur (Chine) 98 Verser deux cuillères de pâte pour former un biscuit d’environ 10 cm de diamètre.

Biscuits du bonheur (Chine) 109 Enfourner pour 10 minutes, le bord des biscuits doit être doré, là il faut aller assez vite : décoller le biscuit de la feuille de silicone, poser dessus un des papiers.

Biscuits du bonheur (Chine) 1110 Et plier les biscuits en les faisant chevaucher sur le bord d’un bol ou d’un verre. Il faut faire les biscuits par 4 sur la plaque de cuisson avec 10 minutes de cuisson à chaque fois.

Biscuits du bonheur (Chine) 1211 Une fois les biscuits refroidis, les disposer dans un moule à empreinte pour muffins pour qu’ils gardent la forme.

Biscuits du bonheur (Chine) 1312 Puis les remettre au four pour que les biscuits du bonheur soient bien dorés et craquants pendant environ 10 minutes encore. Laisser totalement refroidir avant de les sortir des empreintes.        


ou

AJOUTER À VOS FAVORIS


Vous avez aimé ce Blog ?



Abonnez-vous à notre NewsLetter hebdomadaire pour ne rater aucune recette !


PARTAGER
Blogueuse culinaire, j'anime "La tendresse en cuisine". Un blog dédié à la cuisine, aux autres, pour s'ouvrir, échanger et s'amuser dans sa cuisine. J'aime les chats, le calme, l'amitié et la bonne chère... évidemment !

14 Commentaires

    • Coucou Séverine 🙂
      Le truc c’est de travailler très vite les biscuits à la sortie du four quand ils sont encore mous et d’avoir préparé d’avance les petits billets. Ce n’est pas difficile et le résultat est très rigolo. En fait tu fais adhérer les rebords à l’opposé de la pliure et tu les tiens avec les doigts pendant que tu fais plier le biscuit mou sur le rebord d’un bol ou d’un verre, au début je voulais tout plier mais pas du tout, juste le bord opposé à la pliure dans un premier temps, tu formes le biscuit en insistant bien puis tu fais adhérer le reste des bords encore ouverts. Comme toujours c’est à la dernière fournée que tu es pro 😉 Gros bisous ma belle

  1. Des cookies fortune mais tu es un vrai Chef car c’est ps évident à faire ça. Maintenant que j’ai la recette, je saura où chercher et hop dans mes favoris. C’est le genre de petites gâteries que j’adore dans les restaurants asiatiques à la fin du repas. Lorsque l’on est en groupe c’est amusant de lire à haute voix. Je me souviens lorsque je vivais à Montréal, le vendredi avec mes collègues de bureau pour boucler la semaine, nous avions l’habitude de nous retrouver au restaurant et souvent dans le Chinatown et chaque repas se terminait par les cookies fortune que l’on avait la délicatesse de nous offrir avec l’addition:) Des bisous ma Sophie et belle soirée
    jackie a récemment publié…Dos de cabillaud en croûte de tartare d’algues, ceviche de dorade SébasteMy Profile

    • Oh non Jackie juste une amatrice ! J’ai voulu faire des Ha Kao, une catastrophe absolue, pourtant j’avais sillonné tout Paris à la recherche des ingrédients… un échec lamentable la veille de la mise en ligne, j’étais sur les dents, je pense qu’il ne fallait pas trop me parler pendant une ou deux heures. Alors j’ai fouillé et trouvé cette recette et je me suis lancée et bien c’est super bon, le goût des cigarettes russes en fait avec ce côté un peu vanillé et croustillant. Je les trouve meilleurs que ceux des restaurants… enfin j’dis ça… l’important c’est la p’tite phrase que tout le monde commente et qui fait qu’on y retourne 😉 gros bisous

    • Oui tu as absolument raison et la gourmandise n’est pas un vilain défaut puisqu’elle peut conduire aux autres ! Et la curiosité de mes papilles est vaste aussi… sourire. Merci pour ton gentil message, gros bisous Viane

    • Comme c’est gentil ce que tu me dis là Christelle, je suis heureuse que tu aimes bien ce que je fais, ça me fait super plaisir. Gros bisous

    • Coucou Carole,
      ceux-ci sont un peu différents de ceux qui sont présentés dans les restaurants chinois, ils ont un peu le goût des cigarettes russes et sont, à mon avis, bien meilleurs. Il ne faut hésiter une fois qu’ils sont refroidis et qu’ils ont pris leurs formes à les remettre à four doux pour les dessécher et qu’ils deviennent bien craquants 🙂 Gros bisous

    • Merci Cata, ça me fait grand plaisir ce sourire ! J’ai essayé de faire une recette qui sorte un peu de l’ordinaire, mais le truc c’est que tu veux savoir ce qu’il y a dans l’autre biscuit, alors on fonce très facilement dessus et après on ne les lâche plus… C’est un moment rigolo… Gros bisous et belle journée à toi

    • Coucou Corinne 🙂
      J’ai trouvé que c’était une recette un peu rigolote et ça change, on s’amuse un petit peu en même temps 😉 Gros bisous ma belle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

CommentLuv badge