Les chemins du cerveau

"C'est nous qui avons les cartes !"



J’ai beaucoup cherché à savoir pourquoi il y avait des personnes qui étaient malheureuses en permanence et pourquoi il y avait des personnes à qui la vie semblait sourire. Je me suis penchée sur le cerveau et sa façon de fonctionner et j’ai découvert que cela pouvait changer grâce aux chemins du cerveau. ON PEUT CHANGER !

D’abord je vais vous expliquer ce que j’ai compris en cherchant à m’informer tout azimut et notamment auprès des neurologues.

Tout d’abord la nature va toujours au plus facile, au plus simple, l’eau coule toujours vers le bas et c’est la même chose pour notre cerveau, s’il est habitué à penser à des choses tristes, et bien quel que soit l’évènement qui va arriver il va faire comme d’habitude : penser au côté négatif.

C’est un faux pli qu’a le cerveau et sur lequel on peut agir.

J’aime bien l’image de la fourmilière, les fourmis posent sur leur chemin des marqueurs pour leurs sœurs pour indiquer le butin et plus il y a de fourmis plus il y a de marqueurs. Cela devient une autoroute. Puis un jour une fourmi vagabonde va trouver un butin encore plus alléchant et va marquer sa route, une seconde va suivre puis des centaines et petit à petit le premier chemin va être moins marqué, jusqu’à disparaitre totalement au profit du second chemin.

C’est la même chose dans notre cerveau, si nous sommes habitués à être tristes c’est la route la plus facile, le chemin habituel de réaction pour notre cerveau, c’est l’autoroute… Quoi qu’il se passe c’est ce chemin là que le cerveau prend. C’est si facile pour lui !

Alors comment se sortir de là ?

C’est possible, je l’ai fait, c’est pourquoi je vous en parle aujourd’hui.

Alors au début cela demande une énergie considérable pour notre cerveau, il s’agit d’être vigilant sur ses pensées et à chaque fois qu’une pensée négative arrive il faut s’obliger à penser à une personne qu’on aime, à un bon moment de notre vie ou à poser un acte qui nous fait plaisir.

Au début c’est une vraie lutte intérieure, une vraie bataille contre soi-même. On malmène notre cerveau en contrôlant sans cesse nos pensées et en s’obligeant à aller vers les sentiments et les pensées positives. Je vous assure que c’est très dur de tracer un nouveau chemin dans le cerveau. C’est la jungle là-dedans !

Parfois, devant le nombre de pensées négatives qui viennent on a envie de déclarer forfait et de jeter l’éponge. C’est fatiguant de remonter la pente, très, et ça demande de faire tout le temps attention.

Mais au fur et à mesure du temps, ça va devenir plus facile, c’est long, très long de changer intérieurement, ça demande des efforts considérables de lutte intérieure. Mais voilà, au bout de quelques mois on devient moins triste, les pensées positives viennent plus facilement.

Petit à petit le regard qu’on a sur soi-même change et le regard des autres également et même notre vie change.

On a plus envie, on est plus en vie. On donne plus aux autres et à soi-même.

Les chemins du cerveau peuvent être tracés à force de conscience et là, tout est dans nos mains… enfin … notre cerveau !

 


ou

AJOUTER À VOS FAVORIS

Vous avez aimé ce Blog ?



Abonnez-vous à notre NewsLetter hebdomadaire pour ne rater aucune recette !


PARTAGER
Blogueuse culinaire, j'anime "La tendresse en cuisine". Un blog dédié à la cuisine, aux autres, pour s'ouvrir, échanger et s'amuser dans sa cuisine. J'aime les chats, le calme, l'amitié et la bonne chère... évidemment !

4 Commentaires

  1. ce post est très intéressant et plus encore ton commentaire en réponse à maman ça déborde.
    on ne se rends pas toujours compte de l’influence que notre attitude peut avoir sur nos enfants et que celle de nos parents a eu sur nous (euh c est peut être pas très clair).
    bonne soirée
    samia a récemment publié…tarte à la ratatouille et aux anchoisMy Profile

    • Bonjour Samia,
      tu as été tout à fait claire et ton message montre que tu as très bien compris comment cela se passe dans la tête des petits et des grands. On a tendance à reproduire ce que l’on connaît et la réflexion peut permettre de remettre en cause certaines façons de penser qui sont nocives et de donner à ton entourage et à soi-même de la vie, du rire, de la joie et de la sérénité.
      Belle journée à toi 🙂

    • Coucou Séverine,
      d’où l’importance de donner des bons plis aux enfants en étant positifs, en les encourageants. Habitués à se sentir heureux c’est un pli qu’ils prennent pour leur vie… sourire. C’est fou l’incidence qu’on peut avoir sur la vie d’autres êtres humains. Gros bisous ma belle

LAISSER UN COMMENTAIRE

CommentLuv badge