Accueil Le mag

Il fait comme il peut…

"Une phrase qui m'a marquée"



« Il fait comme il peut » c’est ce qu’il disait.

Parfois on rencontre au détour de nos vies des personnes qui nous marquent à jamais, qu’on les côtoie quelques heures ou quelques jours, il y a après un moment où elles reviennent dans nos mémoires.

Je vous avais déjà raconté une histoire de ma vie ici avec une personne qui m’avait marquée.

C’était il y 20 ans lors d’un séjour dans un chalet en montagne est arrivée une équipe composée de personnes déficientes et d’animateurs.

Il fait comme il peutCe monde de la différence m’était presque étranger et j’observais de loin ces êtres aussi humains que vous et moi mais dont le cerveau ne marchait de façon identique. Il se trouvait parmi eux un homme, chauve, bedonnant, à l’âge indéfinissable, de ces hommes qu’on croisent sans jamais y prêter attention. Un monsieur Lambda, sans rien de particulier, habillé simplement, proprement, son cerveau avait arrêté son développement à l’âge de 8 ans, un choc, une histoire ? Je n’ai jamais su.

Il était simplement là, faisait ce qu’on lui disait de faire comme un enfant. Passer le balai, laver la salade, il participait aux mêmes tâches que nous tous. Il parlait comme un enfant de 8 ans, avec autant de vocabulaire et il disait tout le temps cela : « Il fait comme il peut… »

Quelqu’un avait réussi un beau plat et tout le monde félicitait, lui disait « Oh oui c’est beau, il fait comme il peut ». Si quelqu’un avait oublié de mettre le sel sur la table il disait « Oh oui c’est dommage il a oublié le sel, il fait comme il peut… » que ce soit positif ou négatif il terminait toujours ses phrases par « il fait comme il peut ».

Sur le moment j’ai juste pensé qu’il était limité et qu’on avait du lui dire cette phrase un jour. Et puis ensuite cette phrase m’a trotté dans la tête, des jours et des jours.

Qu’est ce que ça voulait bien dire « il fait comme il peut » ? Au fond, n’était-ce pas absolument ce qui nous arrivait à tous ? Ne faisons-nous pas comme nous pouvons ?

Qu’on réussisse ou qu’on rate, n’est-ce pas toujours la même chose : on a fait comme on a pu ?

Et si on adoptait cette phrase, notre regard sur les autres ne s’adoucirait-il pas ? Il a fait comme il a pu…

Il a essayé…

bravo il a réussi….

dommage il a raté…

mais il ne pouvait pas autrement de toutes les façons.

Cette phrase m’a libérée du poids de l’échec mais aussi du poids de la prétention.

Je fais comme je peux, tu fais comme tu peux, il fait comme il peut, on peut l’accorder sur tous les modes, sur tous les tons.

Gardons bien ça en mémoire quelle que soit notre place sur l’échelle des valeurs fluctuantes de nos vies et du regard des autres.

Voilà ce qu’une personne « déficiente » m’a apporté là où les personnes « valides » n’ont pas su me faire comprendre cela…

Nous avons tous une raison d’être et l’on donne sans savoir qu’on le fait.

 



ou

AJOUTER À VOS FAVORIS


Vous avez aimé ce Blog ?



Abonnez-vous à notre NewsLetter hebdomadaire pour ne rater aucune recette !


PARTAGER
Blogueuse culinaire, j'anime "La tendresse en cuisine". Un blog dédié à la cuisine, aux autres, pour s'ouvrir, échanger et s'amuser dans sa cuisine. J'aime les chats, le calme, l'amitié et la bonne chère... évidemment !

6 Commentaires

    • Coucou Guy,
      le plus important selon moi est l’intention qui mène à poser un acte quel qu’il soit. Après on a fait comme on a pu, y a mieux, y a pire… bisous

  1. Bonjour Sophie,
    La première fois que je vous ai laissé un message,c’était pour vos recettes magnifiques !!!
    A présent vous nous offrez une palette d’un art de vivre et de penser qui je l’espère va
    bouleverser nos consciences endormies dans nos petits conforts…MERCI pour ce début
    d’année décoiffant et belle année à vous
    Helene

    • Un grand merci Hélène pour vos encouragements, cela m’encourage à continuer à présenter mes petites idées sur ce que j’ai vu, cru comprendre ou analyser et qui j’espère pourra éclairer parfois certaines personnes qui se posent les mêmes questions que moi. Belle et heureuse année à vous. Bien amicalement. Sophie

  2. Sophie, Ton histoire est superbe et donne à réfléchir. Oui, nous cédons tous parfois à l’orgueil de nous sentir supérieur, de regarder autrui avec un brin de condescendance, de nous imaginer supérieur…et pourtant, c’est vrai, nous sommes tous différents et faisons simplement ce que nous pouvons;..Quelle belle phrase et quelle admirable leçon de vie et d’humanité; Je ne l’oublierai pas. (en tout cas, j’y travaillerai ! ). Belle soirée à toi ma Sophie .
    Rita Siffert a récemment publié…cake choco-cacahuètesMy Profile

    • Coucou toi 🙂 ,
      souvent de petites choses comptent énormément dans nos vies, c’est juste une petite phrase, mais si juste. Merci pour ton gentil commentaire. Il faudrait que j’écrive un article sur le petit et le grand. J’aime bien écrire ce que j’ai compris, enfin, quand je pense avoir compris 😉 Gros bisous ma Rita

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

CommentLuv badge