Kimbap (Sushis de Corée)

"Perso, j'adore ça, encore plus que les sushis !"

kimbap-0

Voici la recette du Kimbap c’est en quelque sorte le sushi coréen. Il peut être constitué de différents ingrédients : de bulgogi (viande macérée et cuite sur le barbecue coréen), d’épinards, de carottes, de concombre, d’omelette, de thon, de surimi, de navet macéré, de racine de bardane. Ici je l’ai fait avec du thon. C’est l’en-cas qu’on peut trouver dans toutes les échoppes de Séoul en cas de petite faim. A la différence du sushi japonais il se suffit à lui-même, pas besoin de wasabi, de gingembre ou de sauce soja, le riz n’est ni vinaigré, ni sucré mais salé et parfumé au sésame (huile et graines grillées). Je l’avais tenté une fois et cela s’était soldé par un échec, cette fois-ci j’ai réussi  alors je partage avec vous en vous donnant tous les trucs.



Ingrédients


moyen 8 parts


  • 8 feuilles de nori

  • 600 g de riz pour sushi (rond)

  • 1 sachet de navet mariné et bardane

  • 3 œufs

  • 1 carotte

  • 1 concombre

  • 2 cuillères à soupe d'huile de sésame

  • 3 cuillères à soupe de graines de sésame

  • 1 boîte de thon au naturel

  • 1 cuillère à soupe de mayonnaise

  • Sel au goût



Étape par Étape


17 étapes    Prép 40min | Cuisson 20min



kimbap-11 Faire cuire le riz rincé dans 760 ml d’eau légèrement salée sur feu doux et à couvert, cela prend environ 20 minutes et le laisser totalement refroidir, le riz doit absorber tout le liquide. Peler une grosse carotte et un concombre.

kimbap-22 Couper la carotte en bâtonnets fins, ici j’ai utilisé un taille légume qui fait des lanières, j’ai trouvé ça plus rapide.

kimbap-33 Faire de même avec le concombre.

kimbap-44 Émietter le thon au naturel, là j’ai ajouté de la mayonnaise pour donner une texture crémeuse mais c’est ma touche perso, normalement il reste au naturel.

kimbap-4a5 Voici le mélange thon mayo selon moi, c’est vraiment agréable !

kimbap-56 Faire griller les graines de sésame à sec dans une poêle en remuant souvent jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

kimbap-67 Voici le navet vinaigré avec la racine de bardane assaisonnée tout faits et aux dimensions d’une feuille de nori (algue) exprès pour faire les kimbap.

kimbap-6a8 La racine de bardane est brune et les bâtons de navet sont jaunes.

kimbap-79 Verser dans un saladier le riz avec les graines de sésame grillées.

kimbap-810 Verser 2 cuillères à soupe d’huile de sésame et mélanger avec les mains humides pour éviter qu’il ne colle trop aux doigts.

kimbap-911 Poser une feuille de nori (algues séchées) et étaler une couche de riz au sésame en laissant la partie la plus lointaine vide.

kimbap-1012 Battre 3 œufs en omelette avec une pincée de sel fin.

kimbap-1113 Faire chauffer une poêle avec un peu d’huile et verser les œufs sur la poêle bien chaude, retourner l’omelette puis la couper en bandes d’environ 1cm de large.

kimbap-1214 Déposer des brins de carotte et de concombre dans la partie de la feuille vers soi.

kimbap-1315 Poser un bâton de navet, une racine de badiane et un peu de thon dans toute la largeur de la feuille.

kimbap-1416 Poser enfin une lamelle d’omelette puis rouler la feuille de soi vers le haut délicatement mais en serrant le boudin.

kimbap-1517 Enfermer le kimbap dans du film alimentaire et laisser au frais au moins une heure. Au moment de servir ôter le film et le couper en rondelles de 1 à 2 cm avant de le servir.


Cette recette de kimbap de Corée a été faite pour accompagner ma chère Catalina qui anime « Le blog de Cata ». Elle nous propose avec son #CataCookingChallenge01, durant le mois de janvier, de partir à la découverte des cuisines suivantes : afghane, kazakhe, kirghize, ouzbèke, russe, tadjike, turkmène, chinoise, coréenne, japonaise, mongole, taïwanaise, bangladaise, bengali, bhoutanaise, népalaise, indienne et pakistanaise.cata-cooking-challenge-01

ou

AJOUTER À VOS FAVORIS

Vous avez aimé ce Blog ?



Abonnez-vous à notre NewsLetter hebdomadaire pour ne rater aucune recette !


12 Commentaires

    • Coucou toi 🙂
      c’est vrai que c’est un peu long à préparer parce qu’il contient beaucoup de saveurs et de textures différentes, mais ça vaut le coup. Je sais que parfois on hésite devant tout ce qu’il y a à faire mais le résultat en vaut le coup. Tu me diras si tu les fais un jour. Gros bisous super maman

  1. Tu ne vas plus savoir cuisiner Français ma sophie !! Catalina doit être aux anges avec toi ! j’ai bien l’intention de lui donner ma participation mais elle se limitera sans doute à une.
    Bravo encore pour cette réalisation que tu as réussie à la perfection ! je n’ai jamais mangé de shushi mais je sais tout de même que ça y ressemble tes petits kimbap ! bravo sophie ! gros bisous

    • Coucou ma Claudine,
      je t’assure que tu m’as fait sourire, merci pour ça !! Nos gênes sont un mélange de tous les gênes de nos aïeuls, je pense que nos goûts aussi. La cuisine française est un aboutissement, mais les racines sont multiples, nombreuses et riches ! Gros bisous ma Claudine

    • J’aime aussi beaucoup ça 🙂 mais je préfère encore les kimbap (là je ne sais pas si ça prend un « s » ou pas car l’accord avec des noms étrangers ne se fait peut-être pas ? Gros bisous ma Gabrielle

    • Coucou ma Cata,
      les kimbap sont plus gros que les sushis japonais et plus garnis, ils sont vraiment très savoureux. J’adorais ça en Corée et j’en mangeais souvent. Gros bisous ma belle

    • Coucou ma Carole,
      tu peux les garnir de beaucoup de choses différentes et les différences de textures entre les éléments qui composent ces kimbap donnent beaucoup d’intérêt à la dégustation et en terme de parfums. Gros bisous et bonne journée à toi

LAISSER UN COMMENTAIRE

CommentLuv badge