Accueil Desserts Chocolat

Gâteau impossible (recette simple)

"Très simple à faire et délicieux"

Voici le gâteau impossible que j’ai trouvé sur deux blogs amis, celui de Séverine et celui de Julia. Elles l’ont fait avec d’autres moules. C’est un gâteau très facile à faire qui s’inverse à la cuisson et offre deux textures différentes. En dessous c’est dense, humide, tendre et chocolaté. Au dessus c’est un flan crémeux et onctueux à la vanille. L’ensemble est délicieux et je suis ravie de l’avoir fait. Les belles recettes voyagent et n’hésitez pas à faire celui-ci. J’ai tout fait avec un batteur à œufs. C’est une recette ultra simple ! Il y a juste le caramel qui est dangereux à manipuler. Tenir le moule (surtout s’il est en métal : conducteur….) avec une manique ou un torchon pour éviter les brûlures. Il s’appelle gâteau impossible et est différent du gâteau magique. Ce dernier ne demande qu’une préparation qui se sépare en 3 à la cuisson. Ici il faut 3 préparations (si on compte le caramel) qui s’inversent à la cuisson. C’est différent 😉



Ingrédients


facile 8 parts


Pour la première couche

  • 100 g de sucre en poudre

Pour la deuxième couche

  • 2 œufs

  • 70 g de sucre en poudre

  • 120 g de farine

  • 80 ml (g) de lait entier

  • 2 cuillères à soupe de cacao non sucré

  • 1 cuillère à café rase de levure chimique

  • 70 g de beurre fondu

Pour la troisième couche

  • 3 œufs

  • 1 boîte de lait concentré sucré (397 g)

  • 400 ml (g) de lait entier

  • 1 sachet de sucre vanillé



Étape par Étape


16 étapes    Prép 15min | Cuisson 40min

Print Friendly, PDF & Email



1 Pour la première couche : verser le sucre dans une casserole et sans rien d’autre faire chauffer jusqu’à obtention d’un caramel doré (à la fin on peut remuer avec une spatule en bois).

2 Verser le caramel brûlant dans le moule. Répartir le caramel en tournant le moule et en le tenant avec une manique ou un torchon plié en plusieurs épaisseurs. Réserver.

3 Préchauffer le four au th. 6 (180°C). Pour la seconde couche : mélanger le sucre et les œufs au batteur à œufs.

4 Ajouter la farine.

5 Ainsi que les 2 cuillères à soupe de cacao. J’ai utilisé les « spoons » américaines ou tbsp (tablespoon= la plus grande taille des cuillères mesures) remplies et arasées.

6 Mélanger au batteur pour obtenir une texture homogène.

7 Incorporer le lait à la préparation.

8 Faire de même avec le beurre fondu.

9 Verser la seconde couche sur la première couche au caramel. Réserver.

10 Pour la troisième couche : verser la boîte de lait concentré sucré dans un saladier ou un cul-de-poule.

11 Puis verser le lait frais.

12 Ici j’ai ajouté un sache de sucre vanillé car je n’avais pas d’extrait de vanille liquide. L’un ou l’autre ça marche très bien 😉

13 Mélanger au batteur pendant au moins 5 minutes pour que tout soit bien mélangé. Verser l’appareil dans le moule en le versant sur le dos d’une cuillère afin de ne pas trouer la pâte au cacao.

14 Déposer le moule sur un moule plus grand (ici plaque à pâtisserie). Remplir le plus grand moule d’eau pour faire un bain-marie. Enfourner pour 40 minutes. Au début le flan est au dessus…

15 Et à l’arrivée c’est le gâteau au chocolat qui a pris le dessus 🙂 Laisser totalement refroidir et passer une nuit au frais avant de démouler.

gâteau impossible16 Voici une part de ce gâteau impossible. On dit que « impossible n’est pas français » et là tout à coup c’est bien dommage 🙂  


Petite astuce : Le mieux pour la troisième couche est d’utiliser un blender (mais j’avais la flemme de tout sortir 😉 ).


ou

AJOUTER À VOS FAVORIS


Vous avez aimé ce Blog ?



Abonnez-vous à notre NewsLetter hebdomadaire pour ne rater aucune recette !


PARTAGER
Blogueuse culinaire, j'anime "La tendresse en cuisine". Un blog dédié à la cuisine, aux autres, pour s'ouvrir, échanger et s'amuser dans sa cuisine. J'aime les chats, le calme, l'amitié et la bonne chère... évidemment !

14 Commentaires

  1. Merci pour cette belle découverte ! C’est très esthétique et ça a l’air très bon.
    Personnellement, je n’avais pas été convaincu par le gâteau invisible.

    • Le gâteau magique tu veux dire ? S’il est invisible… 😉 La réussite du gâteau magique dépend de tant de paramètres. Celui-ci est je pense inratable à moins de le faire exprès… lol

    • Coucou jolie dame,
      oui il a été très apprécié et je crois bien que je vais faire des variations sur ce thème. Mais en fait je me suis trompée : j’ai mis une boîte de lait concentré entière ce qui a donné un flan assez dense et vraiment merveilleux. Gros bisous et merci beaucoup pour ta belle recette !

    • Bonjour Nadia,
      non le flan ne casse pas, il est suffisamment dense pour résister au démoulage. Normalement il se retrouve au dessus avec le chocolat en dessous.

    • La cuisine c’est aussi de la chimie, mais pas que, mais là on s’en rend bien compte. Belle journée Guy, j’espère que tu n’as pas trop froid ! bisous

  2. Oh la la j’adore moi ce type de gâteau qui surprend, quand on ne sait pas comment il sera à la fin de la cuisson. Plus compliqué que le gâteau magique qui ne demande qu’une seule préparation mais il vaut vraiment le coup c’est certain ! Bon week-end ma Sophie, gros bisous

    • Coucou ma Laurence,
      il est un peu plus long à préparer que le gâteau magique car en trois préparations mais il me semble moins aléatoire quant au résultat 😉 Le gâteau magique dépend beaucoup de différents paramètres pour être réussi (type du four, moule, démoulage) alors que là, il me semble que ça roule tout seul et qu’on ne peut le rater ! Gros bisous

  3. Voilà le beau gâteau impossible et très gourmand. Je ne connaissais pas mais il est tentant 🙂
    Tu es inspirée toi la nuit. Moi même quand je ne dors pas je n’imagine pas travailler. Rien que d’y penser, ca me donnerait envie de redormir 🙂
    Gros bisous Copine

    • Oh faire un gâteau ce n’est pas travailler c’est s’agiter pour de la gourmandise…lol… J’ai été super contente de n’avoir pas toussé pour rien 😉 A chaque fois qu’il m’arrive un truc désagréable j’essaie d’en faire un truc sympa… C’est ma façon de lutter contre la morosité, la maladie, le mal et la duplicité. Gros bisous copine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

CommentLuv badge